Le CSA, une institution ridicule et inutile

Publié le par UFO

Cela fait longtemps que je me demande si le CSA a une réélle utilité, et plus le temps passe je me dis que non, clairement. Le dernier exemple en date est la diffusion de Sex Crimes et Showgirls lundi soir sur M6, les deux films étant seulement accompagnés d'une interdiction aux moins de 12 ans. Showgirls était sorti en salle accompagné d'une interdiction aux moins de 16 ans ainsi que lors de ses précédentes diffusion sur le réseau hertzien. J'en déduis donc qu'en laissant passer quelques années les films deviennent donc de moins en moins troublants pour les mineurs. Je me demande quand est-ce que le CSA va classer Basic Instinct tout public. Et dire qu'un de leur objectif est la protection des mineurs ...


En voyant cette news sur Yahoo, ci-dessous, il semble évident que le CSA a des chats bien plus importants à fouetter ...


PARIS (AFP) - Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a publié jeudi sur son site internet ses conseils pour l'emploi des mots anglais "crash", "best of", "pitch" et "blog", pour lesquels selon lui, il serait préférable d'employer des termes français.

"Tout en se rendant bien compte que les aspects linguistiques sont négligeables en comparaison de la détresse et de la douleur suscitées par les derniers accidents d'avion", le CSA conseille aux présentateurs de l'audiovisuel de préférer les termes "écrasement" ou "s'écraser" aux termes "crash" ou "se crasher".

L'expression "le meilleur de" doit être préférée à "best of", le terme "compilation" et son abréviation familière la "compil(e)" étant réservés aux succès musicaux, le terme "anthologie" étant "trop littéraire ou trop scolaire", le terme "florilège" faisant "trop savant" et l'expression "les meilleurs moments de" étant "trop longue".

Confronté au terme "pitch", la Commission générale de terminologie et de néologie du CSA propose le choix entre plusieurs traductions, selon les cas: "résumé", "abrégé", "présentation", "promotion", "histoire" ou "intrigue".

Enfin, le CSA rappelle que le terme "blog" est un raccouci de "Web log" et désigne un journal personnel sur internet avec la possibilité pour les lecteurs internautes d'engager une discussion immédiate. Ce terme a servi à former "blogueurs" et "bloguer". Selon le CSA, l'équivalent proposé en français est "bloc-notes" qui peut s'abréger en "bloc". Il recommande d'autre part à France Inter de s'en tenir à l'orthographe "Blogues à part" pour le titre de l'émission que France Inter consacre aux blogueurs.

Publié dans Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article