Pauvre petit bout...

Publié le par UFO



J'en avais déjà entendu parler, mais je viens de retomber dessus via le Tutti Blogzine. Un nouveau concept de jeu télé a été diffusé aux Etats-Unis sur la chaîne ABC. Le lot de ce jeu est plutôt particulier puisqu'il s'agit d'un bébé ! Dans "Be my baby", cinq couples devaient répondre aux questions de Jessica, 16 ans, enceinte de 8 mois et demi et qui ne pouvait/voulait garder son enfant. A l'issue de ces questions, elle devait tout simplement choisir auquel des couples elle allait donner son enfant.

Elle a confié : "C'est un peu comme si je jouais à Dieu" tandis qu'un des possibles futurs papas a dit : "C'est un peu comme le Bachelor" ...

Aberrant, abject, inhumain, ignoble, la liste des adjectifs pour décrire un tel jeu est presque infinie. Le plus pénible à concevoir, c'est ce qu'ils vont pouvoir faire d'encore plus trash. A quand des jeux où les candidats risquent leurs vies, les perdants seront exécutés et le gagnant sera richissime... çà me fait beaucoup penser au bouquin de Stefen King : Marche ou crève, qui suivait un nouevau jeu télé au cours duquel une centaine de courreurs partaient pour une course géante, ceux qui ne pouvaient plus courir ou le faisaient trop lentement étaient abattus, de telle sorte qu'un seul d'entre eux survivrait et toucherait le gros lot...

La télé réalité hardcore est en bonne voie et à de beaux jours devant elle, surtout que des millions de téléspectateurs devaient suivre ce cauchemar cathodique! çà me rappelle également une phrase de Benjamin Castaldi (le super présentateur M6 des Loft Story, Nouvelle Star, ...) qui expliquait que çà ne le dérangerait pas de présenter un jeu où on ferait monter dans un avion 10 personnes mais seulement 9 parachutes, ce qu'il trouvait choquant c'est qu'on pourrait trouver 10 personnes pour y monter. Honte à lui et à tous ces producteurs pourris. On pourra toujours trouver des candidats pour ce genre de jeu, dans les couches de la population les plus déséspérées ou mal dans leur tête, ayant un besoin quasi-vital de reconnaissance publique. Mais doit-on vraiment revenir aux jeux de l'antiquité pour faire des bénéfices?

 

Publié dans Actualités

Commenter cet article