Après avoir ressuscité des chiens, on cherche des cobayes humains

Publié le par UFO


"Les tabloïds ont crié gare à la 'Nuit des chiens vivants' quand des scientifiques ont réussi à ressusciter des chiens au Centre Safar de recherche sur la résurrection, en Pennsylvanie, au Etats-Unis", rapporte The Independent.

Grâce à une version élaborée de l'hypothermie, les scientifiques du Safar ont réussi à maintenir des chiens en état de mort clinique pendant trois heures, avant de les faire revenir à la vie. "Le procédé consiste à vider l'animal de son sang puis de remplir ses veines avec une solution saline et froide, qui abaisse la température du corps à 7 °C", explique le quotidien britannique. Trois heures plus tard, le sang du chien est réinjecté, et l'animal est ramené à la vie par un léger choc électrique. Selon le journal, les chercheurs du Safar espèrent commencer les expériences sur les humains d'ici un an.

Selon le Dr Samuel Tisherman, directeur associé du Centre Safar, l'objectif est de "gagner du temps chez les blessés qui ont perdu trop de sang à la suite d'accidents ou de blessures par balle". Le Dr Howard Champion, chirurgien britannique installé aux Etats-Unis, explique que "le principe de cette technique vise à accroître les chances de survie du patient pendant son acheminement à l'hôpital". A l'avenir, "si un appareil de refroidissement était présent dans les ambulances, cela permettrait de réduire le métabolisme des patients", commente Mark Voelker, scientifique chez Bio Time Inc, en Californie. Selon lui, "la notion de mort dépend des technologies dont on dispose pour réanimer un patient. Finalement, la mort, c'est quand le médecin dit : 'Je ne peux plus rien faire'."

La "résurrection" fait peur et pose des questions éthiques et spirituelles, note The Independent. Au Centre Safar, certains chiens ont souffert de problèmes physiques et comportementaux graves une fois réanimés. Ross Heaven, auteur du livre Shaman Vaudou, fait un rapprochement entre l'hypothermie et les pratiques vaudous sur les êtres humains à Haïti. Selon elle, une fois la cérémonie terminée, "les hommes ne sont plus jamais entiers, et on les qualifie de zombies parce qu'ils n'ont plus d'âme". L'Eglise anglicane, elle, estime que "si l'on peut être réanimé, c'est qu'on n'était pas vraiment mort", rapporte le quotidien. Elle voit les technologies médicales comme "une extension des soins de Dieu". Enfin, Susan Blackmore, écrivaine et professeur d'université, estime qu'il s'agit simplement d'une question d'équilibre entre les nutriments et l'oxygène" dans l'organisme et qu'il n'y a "pas de raison d'invoquer la notion d'âme".

Selon The Independent, les scientifiques du Safar sont exaspérés par les spéculations spirituelles des uns et des autres. "Mais on peut parier que s'ils commencent à ressusciter les êtres humains, on risque d'entendre parler de zombies pendant longtemps", conclut le
journal.

source : Courrier International


Publié dans Actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

jammiii 18/08/2005 13:16

L'eglise anglicane à dit : "une extension des soins de Dieu", la technologie médicale... je suis bluffée, surtout que l'église a à peine reconnue la théorie de l'évolution (et encore beaucoup de gens croyant (toutes religions confondues) pensent qu'on vient de la génération spontané)

Bref sinon, c'est une belle avancée technologique, bientot pour les film d'horreur, on aura même plus besoin de prendre des acteurs pour le role des mort vivant.

P.s.: En aucun cas j'attaque ou condamne l'eglise...