Déperditions d’énergie dans l’habitat : Reims exploite la thermographie aérienne

Publié le par UFO

Du 23 au 26 janvier, un hélicoptère a survolé la métropole de Reims afin de réaliser un diagnostic thermographique complet des déperditions d’énergie de l’habitat rémois et des réseaux de chaleur, mais aussi pour sensibiliser les citoyens à la maîtrise de l’énergie et à la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Pour la première fois, une opération de thermographie est initiée non pas par une ville mais par une association : la Jeune Chambre Economique de Reims (JCE). Cette opération citoyenne et innovante, d’un coût total de 185 000 € TTC est menée avec le soutien de partenaires institutionnels et privés. Elle sera suivie par une présentation au public des cartes thermiques au mois de mars.

La thermographie infrarouge permet de mesurer à distance la température d'un objet cible. Grâce à cette opération déjà menée dans quelques villes françaises (Aubagne, Gap, Marseille ou Dunkerque), il sera possible de connaître la chaleur qui s'échappe des toitures des maisons, des immeubles et des infrastructures afin de détecter d'éventuels défauts d'isolation puisque l'opération est réalisée en hiver.
L’objectif ? Donner à tous les habitants de l’agglomération l’accès aux parties des thermocartes qui les concerneront.

Des conditions météorologiques enfin favorables
Pour obtenir des résultats fiables, l’opération devait se dérouler en hiver. Elle est en effet subordonnée à des conditions météorologiques précises, à l’opposé des conditions climatiques de ces derniers jours : une température extérieure inférieure à 5°C, un très faible ensoleillement, ainsi qu’une absence de précipitations depuis 36 h. Un refroidissement climatique étant enfin attendu pour la semaine prochaine, les dates ont donc été arrêtées : l’opération a eu lieu du 23 au 26 janvier 2007, entre 4 h et 10 h du matin environ.

La précision scientifique au service de l’environnement
Trois jours durant, un hélicoptère de la société Trading Corp. Consulting, équipé d’une caméra infrarouge dotée d’une précision de 0,02 degré centigrade, a survolé l’agglomération rémoise à une altitude comprise entre 400 et 500 m. Il a pris entre 20 000 et 30 000 images numérisées du territoire faisant ressortir pour chaque bâtiment le niveau qualitatif de l’isolation des toitures en distinguant 6 nuances de couleurs sur les thermicartes ®. En effet, plus de 30 % des déperditions thermiques d’un bâtiment s’effectuent par la toiture.

Donner l’accès des thermicartes au public
L’intérêt de cette opération étant de présenter à l’habitant un diagnostic complet et fiable des déperditions d’énergie chez lui mais aussi de le sensibiliser à la maîtrise de l’énergie et de sa facture, les thermicartes ® seront présentées au public lors du salon « J’isol’ou » du 23 au 25 mars 2007 au Parc des Expositions de Reims. Et à cette présentation très générale, dans le respect total de la vie privée des gens, s’ajouteront les moyens mis en œuvres par Reims Métropole, qui a initié une réflexion afin de permettre à chaque habitant de l’agglomération d’obtenir toutes les informations concernant son domicile.

Des résultats durables
Les objectifs sont écologiques et économiques. Outre la réduction de la facture énergétique des citoyens et la réduction des émissions de gaz à effet de serre de la communauté rémoise, l’objectif est de développer l’économie locale. En effet, de façon empirique, ce type d’étude thermographique fait apparaître que 8 à 10% des bâtiments nécessitent des travaux de rénovation rapide. Lorsque les habitants engageront ces travaux (amortissables fiscalement), ils développeront le travail des artisans spécialisés dans les travaux d’isolation.

Notes
La JCE rémoise est affiliée à la Jeune Chambre Economique Française, et donc à la Jeune Chambre Internationale qui collabore étroitement avec des organisations non gouvernementales comme l’UNESCO, l’UNICEF… Elle regroupe des citoyens âgés de 18 à 40 ans autour de valeurs humanistes et proposant des solutions innovantes aux problèmes de la sociétés. Elle intervient donc dans les domaines civique, social, économique, international et de développement personnel.

Source : notre-planete.info

Publié dans Actualités

Commenter cet article