Villepin, les fonctionnaires.... et les moules

Publié le par UFO




"Vous êtes là comme des fonctionnaires, comme des moules accrochées au rocher" a lancé en souriant vendredi après-midi le Premier ministre à des journalistes qui l'attendaient dans la cour de Matignon...






Est-ce la fatigue ? La trop forte pression de ces derniers jours ? C'est en tout cas une petite phrase, jetée à l'emporte pièce, qui ne devrait pas arranger les affaires du Premier ministre, déjà pris dans la tourmente de l'affaire Clearstream. Alors qu'il regagnait l'Hôtel de Matignon, après le déjeuner, vendredi, il a lancé en souriant aux photographes qui l'attendaient dans la cour : "vous auriez dû venir avec nous, on a fait une belle balade ! Vous êtes là comme des fonctionnaires, comme des moules accrochées au rocher. Allez, salut !". Les fonctionnaires apprécieront certainement ...

"Ca révèle quelque chose"

Le secrétaire général de la FSU, premier syndicat  de l'Education, Gérard Aschieri a  réagi le premier. Ces propos "lâchés par fatigue et colère" sont "regrettables" et  "méprisants" à l'égard des fonctionnaires, "pas très gentils non plus pour les  journalistes", a-t-il déclaré à l'AFP, ajoutant, "il ne s'est pas contrôlé, c'est comme les lapsus, ça révèle quelque chose". Le leader de la FSU estime que ces propos sont "révélateurs d'un état  d'esprit, d'une idéologie où fonctionnaire égale paresseux et inutile, d'une  idéologie où l'existence de garanties, de stabilité n'est pas perçue comme un gage d'efficacité (...) mais plutôt comme la mère de toutes les paresses". "Ca explique des choses comme le CNE ou le CPE avec l'idée que les garanties, c'est pas bien", a-t-il ajouté.

Le Premier ministre venait de déjeuner dans un bistrot parisien, dans le quartier de l'Odéon (VIe), avec ses ministres Jean-Louis Borloo (Emploi) et Renaud Donnedieu de Vabres (Culture), a-t-on appris de sources gouvernementales concordantes. Ce déjeuner intervient alors que les médias se sont fait l'écho de relations très tendues entre le chef du gouvernement et M. Borloo depuis la crise du CPE. Dominique de Villepin avait décidé de regagner l'Hôtel de Matignon à pied, où il devait ensuite assister au Comité interministériel sur la lutte contre l'exclusion.


Source : LCI via The Benito Report

Publié dans Actualités

Commenter cet article