Le Venezuela supporte un peu plus le logiciel libre

Publié le par UFO

Phénomène assez rare à cette échelle de responsabilités, le président du Venezuela, Hugo Chavez, vient à nouveau promouvoir le logiciel libre comme alternative à la position de Microsoft et d’autres grosses sociétés sur le marché. La démarche s’est concrétisée par le lancement vendredi dernier du « Latin American Free Software Installation Fair ». Une manifestation supportée par le ministre de la science et de la technologie. L’initiative est destinée à promouvoir l’utilisation de Linux. Des démarches similaires ont encore eu lieu dans d’autres pays d’Amérique latine dont l’Argentine ou la Colombie.

En 2004, Hugo Chavez, peu avant la signature d’un décret pour forcer l’arrivée de Linux dans les administrations, annonçait ainsi : « ceci fait suite au principe de l’indépendance scientifique nationale, pour que nous ne dépendions pas uniquement de logiciels propriétaires. Si le savoir n’a pas de propriétaire, la propriété intellectuelle en revanche est un piège du néolibéralisme. » Le texte était rejoint quelques mois plus tard par le Pérou où une loi très volontariste était adoptée. La question de la souveraineté et de l’indépendance technologique revient tel un leitmotiv dans le pays, même s’il ne s’agit pas de se concentrer contre Microsoft, les grosses multinationales sont les cibles habituelles des critiques contre cette « hégémonie » économique.

Le Latin American Free Software Installation Fair a été l’occasion, durant trois jours, de promouvoir l’utilisation de logiciels libres. Près de 700 PME, associations et autres groupements ont participé à la manifestation où l’on montrait justement comment installer des copies du système et s’en servir.


Source : PC Inpact
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

llh 30/03/2006 21:35

vive chavez ! Aujourd'hui, ça a été l'horreur à Lyon. On a eu des arrestations ciblées de copains qui se sont fait traînés par les cheveux.