Quand Sarkozy conseille Elkabbach pour le choix d'un journaliste

Publié le par UFO

Emoi à Europe 1 alors que le patron de la radio confirme sa méthode.

Voici un poste vacant sur lequel les prétendants ne vont peut-être pas se précipiter. Pour le moment du moins. Depuis une dizaine de jours, le remplacement de Caroline Roux, qui couvrait les activités de l'UMP à Europe 1, secoue la rédaction de la radio du groupe Lagardère. Qui s'est en effet émue d'apprendre que Jean-Pierre Elkabbach, directeur de la station, a, pour le choix d'un remplaçant, pris conseil auprès de Nicolas Sarkozy. Une démarche confirmée par les deux protagonistes.

C'est une journaliste de la station qui a appris la chose de la bouche du ministre de l'Intérieur et président de l'UMP lui-même au cours d'un voyage à Chamonix le 10 février. «C'est normal, explique donc Sarkozy, repris dans les colonnes du Canard enchaîné du 22 février. J'ai été ministre de la Communication.» Ajoutant qu'Elkabbach avait raison de s'adresser à lui: «Je les connais, les journalistes!»

Alors que la rédaction est en émoi, Elkabbach revendique cette «méthode» qui consiste à prendre l'avis des hommes politiques, mais aussi de syndicalistes ou d'associations. «Mais ensuite je décide à 100% moi-même», dit-il

Le recrutement d'un journaliste politique d'une grande station nationale, à quelques mois d'une campagne présidentielle, n'est pas une affaire anodine. Et les seules déclarations d'«indépendance» du directeur n'ont pas suffi à calmer l'inquiétude des journalistes. Lundi, la Société des Rédacteurs a rencontré le directeur pour trouver une solution. Elkabbach a opté pour une solution interne et de conciliation, nommant Karim Rissouli, un jeune reporter de la station, pour renforcer le service politique.


Source : Libération.fr

Publié dans Actualités

Commenter cet article

llh 25/02/2006 13:04

Ben Europe 1 n'est pas publique, c'est pas grave;

Tutti 24/02/2006 15:54

c'est ce qu'on appelle la liberté de la presse, non ?

SovietSiG 23/02/2006 20:49

Oulà, ça laisse promettre un avenir democratique à cette radio.
Cela dit, fort judicieux comme choix politique. Y'en à qui couvrent bien leurs arrières.

SovietSiG 23/02/2006 20:49

Oulà, ça laisse promettre un avenir democratique à cette radio.
Cela dit, fort judicieux comme choix politique. Y'en à qui couvrent bien leurs arrières.

SovietSiG 23/02/2006 20:49

Oulà, ça laisse promettre un avenir democratique à cette radio.
Cela dit, fort judicieux comme choix politique. Y'en à qui couvrent bien leurs arrières.