La police saisit les serveurs de Razorback

Publié le par UFO



Importante nouvelle rapportée par le journal en ligne Ratiatum : le plus gros serveur eDonkey/eMule au monde, Razorback, vient d’être saisi. La police belge s’est emparée du précieux serveur dans le cadre d’une enquête dans laquelle peu d’informations a été livré à ce jour. Pour autant, « Razorback n'hébergeait aucun contenu illégal et participait même très activement à la diffusion de contenus légaux tels que ceux de notre chaîne de téléchargements de logiciels ou les musiques libres de Jamendo », indique Guillaume Champeau, de Ratiatum. Ce dernier précise seulement que « le serveur était néanmoins un index de millions de fichiers échangés, dont une grande part étaient illicites » tout en rappelant la volonté de l’administrateur principal de blacklister les fichiers pointés du doigts par les titulaires de droits d’auteur. Les logs seront-ils fructueux ?

Sur le site razorback2.com, l’on peut lire : « Toute notre démarche va dans le sens de l'encouragement à l'utilisation des réseaux de P2P mais uniquement à des fins légales. Notre mission est de démontrer que l'on peut télécharger via les réseaux de P2P des milliers d'oeuvres publiques et légales comprenant entre autres de la musique et des vidéos ».

Razobarck a également participé à des projets humanitaires tels celui de l’université de Standford sur le décryptage du génome humain ou la diffusion de fichier payants DRMisés. Ed2k.ch comme razorback2.com ne sont à ce jour plus accessibles, sauf par voie de cache Google. « La disparition de Razorback ne changera absolument rien pour les millions d'utilisateurs d'eMule, qui bénéficient déjà depuis de très nombreux mois d'un réseau entièrement décentralisé baptisé "Kad" » note le responsable de Ratiatum.


Source : PC Inpact

Commenter cet article

UFO 07/03/2006 14:35

c'est clair qu'en éduquant de trop les gens, ils deviennent moins facilement contrôlables.à l'opposé on tombe dans la Planète des Singes ...

No 07/03/2006 14:32

Une chose est sur c'est par l'ignorance que les dictateurs controles les masses et c'est par la culture que la democratie peut exister.
Sans culture pour tous comment esperer des electeurs avisé et non des moutons apeurés.

UFO 07/03/2006 14:04

celui qui revend bien sur. mais quand tu vois qu'on continue de payer une taxe pour la SACEM sur les supports vierges alors que la copie privée n'est même plus autorisée pour les DVD (voir un jugement récemment déboutant une personne ayant voulu copier son exemplaire du DVD de Mullholland Drive sur une VHS). Que les réseaux P2P n'enfreignent en eux-même pas la loi vu qu'ils servent à s'échanger des fichiers qui peuvent être libres de tout droits ( photos de vacances, musique libre, courts métrages, freeware, ...). Les Majors et les politiques ne comprennent pas qu'un mp3 téléchargé ne veut pas dire qu'il aurait été acheté, de même qu'un film. Si seulement la  musique et le cinéma redevenaient ce qu'ils sont vraiment : un ART et non pas un produit commercial. La culture doit être accessible à tous, mais c'est surement trop pernicieux pour les élites qui ne cherchent qu'à se goinfrer en toute occasion...

No 07/03/2006 13:55

etrange tout de meme cette repression enver un acteur du P2P qui prone la legalité et qui utilise ce moyen pour promouvoir des oeuvre libre de droit comme les logiciels libres qui ne peuvent se payer une plateforme de telechargement.
Il est vrai que certain internautes utilisent le serveur pour se retrouver et echange des fichiers pirates, mais le serveur lui ne fait rien d'illegal il ne met pas a disposition des fichiers il met en relation des utilisateur qui eux mettent a disposition du contenu.
Il est surprenant de constate que la cible privilegié des anti pirates soit des gens qui ne cherche pas a faire des benefices.
Alors que tout les jours des gens achete des DVD sur internet pensent etre dans la legalite et se rende compte que ce sont des contrefacon et je dis bien des contrefacons qui sont donc vendu en tant que DVD neuf.La lutte contre la contrefacon logiciel et cinematographique ne semble passer qu'au second plan bien apres tout ces gens qui refuse de faire du commerce avec de l'art.
alors qui est dangereux celui qui partage ou celui qui revend.
 

llh 25/02/2006 13:03

ho non ! Je vais pleurer, je crois !