La droite italienne légalise la légitime défense.

Publié le par UFO

La victime d'une agression pourra désormais recourir à la force si elle estime que sa sécurité ou ses biens sont menacés.
Richard Heuzé
[26 janvier 2006]

LUCIANO TOFFANIN est soulagé. Ce retraité de 66 ans comparaît en justice pour avoir blessé d'une décharge de chevrotines un cambrioleur surpris, en pleine nuit, à son domicile, dans une banlieue isolée de Padoue. En voyant le malfaiteur frapper sa femme, Luciano était remonté précipitamment dans la chambre à coucher pour prendre son fusil de chasse. Un bras déchiqueté par les plombs, le voleur l'a traîné en justice et lui réclame aujourd'hui d'importants dommages et intérêts.


La nouvelle loi légalisant la légitime défense le mettrait à l'abri de poursuites judiciaires si les faits se passaient aujourd'hui. Luciano Toffanin sait qu'elle n'a aucune valeur rétroactive. Il espère toutefois que le tribunal se montrera compréhensif.


Maria Rosa Barghazi (61 ans) n'est pas d'accord avec cette loi. Le 20 juillet 1999, son mari, Ezio Bartocci, était tué dans sa bijouterie de Milan par deux truands qui tentaient de le braquer : «Je suis certaine que mon mari n'aurait jamais voulu posséder une arme. Il me disait toujours : un bandit qui en voit une devient encore plus dangereux. Il tire, même s'il n'en avait pas l'intention.»


Par 244 voix contre 175, la Chambre des députés a définitivement approuvé mardi après-midi la loi autorisant la victime d'une agression à recourir à la force si elle estime que sa sécurité ou ses biens sont menacés. L'agression doit se dérouler à l'intérieur de son domicile ou encore dans son commerce, son bureau ou son studio professionnel. La loi reconnaît à l'agressé le droit de réagir en «état de nécessité», d'une manière «proportionnée au danger». S'il blesse ou tue son agresseur, il n'ira plus en prison, à condition toutefois que l'agression soit caractérisée et que son auteur ne se soit pas rendu entre-temps ou ne soit pas en train de fuir.


Il s'agit d'un changement radical par rapport à la législation antérieure plaçant agresseur et agressé sur un pied d'égalité devant la loi et rendant passible de poursuites pénales quiconque s'opposait par la force à une effraction commise à main armée.


La Ligue du Nord tenait beaucoup à ce nouveau texte. Devant la recrudescence d'attaques à main armée à l'issue sanglante dans les grandes métropoles du Nord, cette formation populiste en a fait le fer de lance de sa campagne sécuritaire. Le garde des Sceaux, Roberto Castelli, l'un de ses trois représentants dans le gouvernement Berlusconi, ne cachait pas sa satisfaction : «A partir d'aujourd'hui, les agresseurs devront avoir quelques craintes en plus et les personnes honnêtes quelques problèmes en moins. Les braves gens ne devront plus avoir peur de subir l'enfer de procès injustes parce qu'ils ont tenté de se défendre.»


Le centre gauche, les syndicats de policiers et de magistrats sont, en revanche, hostiles à cette loi, estimant que l'Etat doit être le garant de la sécurité publique. «C'est la logique du Far West qui prévaut», affirment les partis de gauche. L'Italie compte 2 millions de détenteurs d'armes à feu, dont 800 000 chasseurs.


Source : Lefigaro.fr


Complèment : J'ai entendu parler de cette info hier soir au JT de France2, expédiée en 10 bonnes secondes. Le journaliste précisait hier que l'état de menace ne s'appliquait pas qu'à la seule personne victime, mais qu'on pouvait aussi être amené à défendre ses voisins ou des inconnus ou leurs biens. Donc, amis italiens, si vous voyez quelqu'un roder autour d'une voiture avec l'air louche (non non ce n'est pas subjectif!!) ou si quelqu'un vous dévisage, vous pouvez tirer aussi, la loi est de votre côté. Vive les dérives totalitaires...


Publié dans Actualités

Commenter cet article

UFO 08/03/2006 16:45

Without firearms, you wouldn't have to defend yourself. Because you won't be attacked !The less weapons there is on Earth, The less danger there is. I feel not secure knowing weapons could be everywhere and someone could shoot at me for whatever reasons like "self-defense" if I look him a way he doesn't like by example.

Simone 08/03/2006 15:25

I believe this is a good law. In many dangerous situations self defense is the only way to save your life, the life of your family and friends. Remember! Police can't be anywhere, and it isn't!
Self defense is a foundamental right that no law can cancel!  
Police doesn't like people to have firearms because firearms are a great social power. Who is well trained in use of firearms and tactics has a greater level of freedom and takes its own responsibility. Does not delegate his own security to others or to the State.
Simone   

llh 31/01/2006 17:48

Excellente idée, un comité de soutien ! Je vais voir ce qui se passe avec l'académie.
 

llh 31/01/2006 09:51

haaaa ! Je trouvais plus ton blog.... Je suis extrêmement partagée au sujet de la légitime défense. D'une part, sur le principe, c'est vrai que faire justice soit même n'est pas l'idéal, mais comment faire lorsque la justice est en faillite ? Parce que la justice est en faillite. Malheureusement, on (nous) ne pense qu'à trouver une arme, mais c'est aussi parce qu'on est déjà à la marge et que je refuse de demander de l'aide aux forces de l'ordre (qu'est ce que tu veux, culture de groupe social oblige et expériences personnelles).

E.T. 26/01/2006 14:36

je suis étonné que notre ami Sarko n'ait pas eu l'idée en premier...mais on y arrive...