Jeux video : peine de mort, non, débilité, oui

Publié le par UFO

Le jeu vidéo vient de s’illustrer à travers deux cas judiciaires particulièrement atteints. Le premier, qui après s’être disputé à propos d’une XBox prêtée et non rendue a tué 3 personnes et un chien, vient d’échapper à la peine de mort. En échange, il est juste condamné à la prison à vie. Notez que notre cas âgé de 19 ans a plus de veine que trois autres cas qui seront portés en jugements devant la même cour, et dont le même procureur demandera, dès l’année prochaine, la peine de mort pour chacun d’eux.

Le deuxième cas a le mérite d’être drôle, déjà parce qu’il n’a tué personne, mais surtout, parce que son délit tient plus du surréalisme, que du meurtre, quel qu’en soit le degré. C’est un homme de 33 ans qui a défrayé la chronique. Alors qu’il transportait dans sa voiture deux jeunes passagères de 10 et 11 ans, l’une étant sa fille, et l’autre étant une amie de cette dernière, le conducteur à proprement éjecté sur la chaussée les deux gamines avant de prendre la fuite pied au plancher à la vue d’agents de polices, patrouillant dans le coin.

Arrêté au bout d’une courte course-poursuite, l’animal a déclaré aux agents sa surprise d’avoir été attrapé si rapidement: il sortait, selon lui, d’un stage intensif de jeux vidéo. Il venait effectivement de passer de nombreuses heures sur un simulateur de Nascars, et sur GTA.

Les agents ont bien ri…

Le procureur a bien ri…

Le juge a bien ri…

Son avocat a moins rigolé, lui…


Source : Presence PC


Publié dans Jeux Vidéos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article