Astrium dévoile un avion-fusée dédié au vol sub-orbital

Publié le par UFO

avion-spatial-1.jpg

En concurrence directe avec l'entreprise Virgin Galactic qui exploitera pour le tourisme spatial un engin dérivé du SpaceShipOne de Scaled Composites, Astrium a dévoilé un nouvel engin destiné au tourisme spatial en prélude du salon du Bourget. Cet appareil, de la taille d'un jet d'affaires, a été conçu pour les vols atteignant une altitude de plus de 100 km marquant la frontière entre la Terre et l'Espace. L'avion fusée pourra emmener quatre passagers en apesanteur, à 0 G durant plus de trois minutes.

Le décollage et l'atterrissage se feront d'un aéroport classique, propulsé par les turboréacteurs de l'avion fusée. Une fois atteinte une altitude de 12 km environ, le moteur fusée, à l'arrière du véhicule, est mis en route. Il est coupé après 80 secondes, à l'altitude de 60 km, et l'inertie permet à l'avion de s'élever à plus de 100 km. Les passagers sont logés dans une cabine de grand confort dont les siéges ont été spécialement étudiés et conçus pour minimiser les effets de l'accélération lors du vol fusée. Le pilote maintient le contrôle du véhicule grâce à une série de petits propulseurs. Les passagers peuvent alors flotter en apesanteur pendant 3 minutes, et bénéficient à cette altitude d'une vue semblable à celle que l'on a depuis la Station Spatiale Internationale (ISS), inoubliable et magnifique comme en témoignent les astronautes et les photos que nous connaissons.

avion-spatial-2.jpg

Après la phase de descente planée, les réacteurs de l'avion seront re-allumés pour un atterrissage en toute sécurité. La durée du vol sera d'environ 1 heure et demie.

Le concept développé par Astrium est basé sur un seul étage, ce qui est le plus sûr et le plus économique à mettre en oeuvre. Si le développement débute en 2008, le premier vol pourrait avoir lieu en 2012.

Un tel projet permet de développer un nouvel engin capable d'explorer les altitudes au dessus de celles des avions (20km) et en dessous de celles des satellites (200 km). Ce concept de véhicule est susceptible d'ouvrir des voies jusqu'ici inexplorées, pouvant être le précurseur de véhicules de transport rapide de point à point ou d'accès rapide à l'espace. Ce nouveau type d'avion fusée pourrait défricher les domaines du vol hypersonique.

Son développement permet de maintenir et accroître les compétences clés d'Astrium Space Transportation. En tant que maître d'oeuvre d'Ariane 5 et principal participant européen à la Station Spatiale Internationale et en tant que filiale à 100% d'EADS, Astrium a toute l'expertise et le savoir-faire pour ce type de vols habités.
L'originalité du financement de ce projet spatial est de faire appel principalement à des fonds privés. Compte tenu des avancées technologiques et des retombées locales de ce programme, certains fonds publics pourraient, le  cas échéant, être mobilisés en complément. Le coût de ce programme sera de l'ordre du milliard d'euros.

Le retour sur investissement se fera grâce aux revenus dégagés par l'exploitation du véhicule pour le tourisme spatial, marché émergeant promis à une forte croissance. Le coût d'un vol par passager se situera dans une fourchette de 150.000 à 200 000 euros.

Astrium et l'équipe de Marc Newson se donnent jusqu' à la fin de l'année pour finaliser le "design" et consolider les partenariats industriels et financiers, de manière à pouvoir lancer le projet avant 2008.

Source : Techno-Science.net

Publié dans Divers

Commenter cet article